La joie.


26
27 partages, 26 points

LA JOIE. J’ai toujours su que je ne pouvais pas vivre sans la joie. Mais avant, je la cherchais un peu partout, espérant qu’elle me tombe dessus, que ce soit elle qui me trouve ou je me disais : ‘Ben non, je ne peux pas être joyeuse tout le temps, c’est comme ça.’

J’ai changé d’avis.

Je me dis maintenant que sans la joie, ça ne goûte rien. Pis que moi, je veux que ça goûte bon le plus souvent possible. J’irai pas jusqu’à dire tout le temps mais avouer que ce serait ‘hot’!

Je sais, j’écris souvent que la vie est difficile. Mais je me dis, et même de plus en plus, que ça ne peut pas juste être ça. Les bouttes dures ne doivent pas durer… Je ne dois pas m’y résigner. Je dois plutôt les traverser pour retrouver, de l’autre côté, la joie. Et cela, le plus rapidement possible.

La joie, le plaisir, l’amusement, le rire et l’émerveillement, je mets ça de côté trop souvent. Je les tasse dans le coin en blâmant responsabilité et productivité, plus vite et stress, les autres ou la vie.

La joie, c’est d’abord et avant tout un choix que je dois faire. C’est ma responsabilité. J’en suis maintenant convaincue. C’est moi qui détermine sur quoi je vais fixer mon attention.

Parce qu’à tous moment je peux me dire: ‘ok. Là ça suffit de me sentir si moche et si mal’ ou ‘Qu’est-ce que je pourrais regarder, sur quoi je pourrais concentrer mon attention et qui est vraiment bien malgré les inconvénients de cette situation?’, ou ma phrase préférée… :’Line, arrête de faire des drames!’

Ça prend une volonté ferme pour résister à tout le négatif et le pas beau dont je suis bombardée chaque jour. Mais si c’est que je choisis, si je m’y accroche avec détermination, je peux m’en approcher un peu plus chaque jour c’est certain.

La joie, ça se trouve en tout. J’dis pas que c’est toujours évident. Ça prend des yeux spéciaux pour la trouver parfois.

La joie, on peut la mettre en avant ou lui dire d’attendre. Je préfère nettement la première option. Ça n’a pas toujours été le cas. Je me dis maintenant que je peux faire autrement. Que je peux employer mes yeux spéciaux… ceux qui voit au travers des problèmes, des situations délicates… ceux qui voient dans l’invisible pis qui s’ancrent à l’essentiel.

Où la joie n’est pas je ne vais plus. J’essaie. Avec des efforts sincères et valeureux. En me relevant lorsque je trébuche. Parce que mon taux de réussite n’est pas encore à cent pourcent.

Je me dis… que la vie passe trop vite. Que dans les larmes j’ai largement donné. Qu’ennuyeux et terne ne m’intéresse plus.

Alors j’essaie de voir ce que j’ai à faire avec plus légèreté. Je ralentis. J’en mets moins sur mes épaules. Je règle au fur et à mesure. Je cultive l’humour, recherche le beau et le bon, prends plus mon temps. Des stratégies pour y arriver, il y en a des milliers. J’en invente de nouvelles chaque jour.

La joie devrait être un compagnon de route toujours présent. Pas quelqu’un dont on a la visite de temps à autre.

La joie, c’est pas juste pour le dimanche. Parce que chaque jour devrait être un jour de fête, un jour spécial, un jour où le rire est à l’honneur, où les yeux pétillent, où le cœur danse.

La joie, ça ne devrait pas être juste pour les occasions spéciales. Ça devrait être mon lot quotidien, ça devrait faire partie de tout ce que je suis et de tout ce que je fais.

La joie, ça ne devrait pas être en option ou en bonus. Ça devrait être ce que je recherche en premier.

La joie, elle est là où je choisis de la voir. Elle est prête à se manifester, à me charmer, à rendre merveilleuse chacune de mes journées. Pis les miracles se produisent quand je lui donne ma permission pour exister.

La joie, ça part de l’intérieur, ça s’étend à mon visage, ça détend mes muscles, ça éclate en rires, ça contamine tous ceux qui m’entoure.

La joie, c’est une thérapie, un médicament miracle. Ça guérit presque tout.

La joie, ça donne des ailes, ça fait sourire, ça donne envie de gambader.

La joie, ça illumine tout et ça crée de beaux souvenirs.

La joie, ça me fait une face de bonhomme sourire et ça me fait dire que la vie est belle.

La joie… c’est ma nouvelle priorité. Parce que depuis que je focus sur la joie, je me sens mieux.


Vous aimez ? Partagez !

26
27 partages, 26 points

Une petite réaction ?

J'adore J'adore
2
J'adore
Snif Snif
0
Snif
Grrrr Grrrr
0
Grrrr
Ouiii ! Ouiii !
0
Ouiii !
Euhhh.. Euhhh..
0
Euhhh..
J'aime J'aime
2
J'aime
Haha Haha
0
Haha
Whoua ! Whoua !
0
Whoua !

Pro

Line Chauvin est habitée par de nombreuses questions par rapport à la vie et elle est toujours en recherche d’inspiration afin de vivre une vie enrichissante et fabuleuse. Sa découverte des romans d’inspiration de Og Mandino lui fait découvrir ‘sa voie littéraire’. Elle a déjà à son actif quatre romans d'inspiration publiés ainsi qu'un recueil de textes d'inspiration. (Les Carnets d'Anna, Les Cinq Défis de Gabriel, La Maison Sous les Tilleuils, Déplacez les Montagnes!, La Quête d'Aurélie) Son imagination débordante et son désir d’une vie meilleure ne lui font délaisser son crayon que très rarement.

Pour suivre mes activités et mes nouveautés, joignez-vous à ma page facebook: www.facebook.com/linechauvinauteure.

Commentaire(s)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choisissez un Format
Story
Créez un article classique avec du Texte, des images, des vidéos etc.
Sondage
Créez un sondage avec un système de votes pour prendre des décisions ou déterminer des opinions.
Liste
Créez une liste classique de contenu. Par exemple, les 10 informations à connaître pour telle activité.
Quizz de personnalité ou tirage de cartes
Créez une série de questions afin de révéler une partie de la personnalité ou créez un tirage entre des cartes à choisir.
Quizz de Connaissance
Créez une série de questions avec de bonnes et de mauvaises réponses pour vérifier les connaissances.
Image
Partagez vos photos, images ou GIFs
Vidéo
Partagez des vidéos Youtube, Vimeo ou Vine.
Audio
Partagez de l'Audio de Soundcloud ou Mixcloud.
Gif
Partagez un Gif.

Send this to a friend