les différents deuils vécus au cours de notre vie…

Tout au long de notre vie, nous serons confrontés à vivre une série de deuil plus ou moins douloureux. Les deuils ne consistent pas uniquement à perdre des êtres....


74
Share via
69 partages, 74 points

Tout au long de notre vie, nous serons confrontés à vivre une série de deuil plus ou moins douloureux. Les deuils ne consistent pas uniquement à perdre des êtres chers à travers la mort physique, ce sont aussi des évènements positifs comme le mariage ou la naissance qui nous transforme à jamais, qui transforme la perspective que nous avions de la vie..Et pour bien vivre notre vie, il faut apprendre à identifier ses « pertes » et à en faire le deuil afin de ne pas vivre dans le passé, dans nos illusions… Qu’est ce que le deuil et de quoi fait on le deuil? Le deuil est un travail psychologique par lequel un individu meurt à ce qu’il n’est plus pour renaître à ce qu’il est devenu.C’est une suspension de tout ce que l’on a été ( arrêt de notre vie d’avant), jusqu’à la renaissance d’une vie qui retrouve un cours normal après un évenement. C’est donc une période intermédiaire plus ou moins longue selon la profondeur de la blessure à guérir. On peut faire le deuil d’une personne, de son travail ( perte d’emplois, retraite), de divorce, de sa maison, de toute situation qui fait que la vie n’est plus comme avant. Le fait de vieillir, de changer en fait également partie. Cette peur du changement que l’on refuse est une forme de deuil et pour pouvoir vieillir sereinement, nous avons toute une série de deuil à faire ,face à ces changements, aux choses qui nous ont échappées, de tout ce que nous avons idéalisé et rêver et que nous ne réaliserons jamais…sinon, nous souffrons du temps qui passe. Il est dés lors important de se libérer de tout ce que nous ne sommes plus pour avancer dans la vie, accepter de lâcher les moments vécu sinon, on ne vit que dans le passé et non plus dans le moment présent..Le temps qui s’écoule, nous impose lui même de lâcher prise. Le deuil est un mouvement de pensé qui nous met sur le chemin de la perte de nos illusions vers quelque chose de plus vrai. Un anniversaire par exemple, est un évenement heureux, puisque nous fêtons une année de plus, pourtant, nous fêtons aussi une année écoulée ( morte) pour une nouvelle (renouveau). L’attente d’un enfant, qui est un évenement merveilleux et magique (je l’ai vécu six fois cette magie), amène pourtant son lot de deuil car chaque partie du couple doit lâcher une partie de sa vie ( comme les sorties, les vacances, moins de liberté, moins d’intimité dans le couple…) pour fonder une famille.. Dés lors, il n’est pas difficile de comprendre que certains couples cassent pendant ou après la grossesse car inconsciement, ils n’ont pas fait le deuil de ce qu’ils doivent mettre de coté. Le mariage peut être pour certain un processus de deuil douloureux également car lorsque nous nous marions, nous ne sommes plus l’enfant de untel mais le mari/l’épouse de untel. Cette pour cette raison que certain préfère la cohabitation légale et que nos parents pleurent en nous voyant devant l’autel. Le plus beau jour de notre vie devient alors, une perte pour nos parents. Nous avons l’impression que nous devons faire le deuil de la chose ou la personne qui vient à nous manquer ( situation, personne, divorce, trahison..) Cela est faux. On ne peut pas faire le deuil d une chose qui n’existe plus, qu’on ne voit plus. On fait le deuil de soi, de sa propre identité! On fait le deuil des projets qui s’éffondrent, de ce que l’on avait imaginé de vivre, d’un avenir prévisible de quelque chose qu’on aurait aimer être, qu’on aurait aimé vivre et que nous ne seront plus jamais ou ne vivrons plus jamais. Par exemple, lors de la perte d’un emploi, nous devons apprendre à lâcher l’image du travailleur que l’on a été et que l’on veux inconciement toujours être et non pas de l’emploi en lui même qui a été perdu. Et tant que l’on s’accroche à cette identitée, on ne passe pas à autre chose.De même que lors de la perte d’un enfant, l’on doit renoncer au parent que l’on a été, que l’on veut continuer à être. Dans chaque perte matérielle ou physique, on maintient artificiellement en vie quelque chose qui n’est déjà plus…On fait toujours le deuil à soi même mais jamais de ce qui vient à manquer ( parent, enfant, travail, maison, relation..). Cela passera avec le temps? C’est une illusion de croire que le deuil se fera avec le temps. Combien d’entre nous ont dit ou entendu: avec le temps tout passe? C’est faux, le deuil ne passe jamais avec le temps, c’est tout un travail à faire sur soi qui ne peut se faire tout seul . En laissant ce fameux temps faire, on s’habitue certes à l’absence mais une partie de nous reste par exemple le mari de untel et pas le veuf de untel. Nous restons donc dans le passé et non pas dans la réalité du présent. Le but de cette étape de deuil est de se réconcilier aussi difficile que cela puisse être avec ce qui reste de nous après nos pertes. S’aimer à travers la perte, à travers l’épreuve, ce réconcilier avec ce que l’on est pour apprivoiser la vie et aller de l’avant. Nous devons prendre conscience que nous ne pouvons être heureux après une perte quelle qu’elle soit ,si nous n’aimons pas ce que cette perte à fait de nous. Que faire lorsque nous sommes confronté à un deuil ou à quelqu’ un en deuil? Tout d’abord , il ne faut pas ( et nous l’avons tous fait) réduire la perte d’un être cher, d’une situation à un simple fait banal! Cela n’est pas un évènement impersonnel pour la personne qui en souffre , c’est une situation inadmissible pour l’endeuillé même si vous ne la comprenez pas. La banalisation de l’évenement par une phrase telle que : « tout le monde doit mourir un jour », « il aura bien vécu vu son âge », « un de perdu, dix de retrouver », « tu retrouvera bien vite un emplois » et j en passe, est d’une violence inouie à entendre pour celui qui souffre. Pour entendre pleinement la souffrance de quelqu’ un, il faut sortir de sa propre logique des faits et comprendre que la personne vit à son échelle un évenement traumatisant et ne pas lui trouver une explication causale . Le pourquoi du comment ( même en cas de maladie, de faillite.. )ne donne du sens à l’endeuillé. Il ne faut donc pas minimiser car pour la personne en face, plus rien n’aura de sens dans un premier temps. Minimiser les fait, trouver des explications logiques est humain car ils rassurent la population, mais ceux ci nous apprennent que nous ne pouvons pas tout contrôler, tout maîtriser et nous montrent qu’il y a une dimension aux choses qui nous échappent. Les phases du deuil Le deuil se vivent en deux temps : le refus d’accepter et la résignation qui mène à l’acceptation progressive des choses. Lors du temps du refus, nous avons en géneral 4 attitudes qui passe par la phase de l’état de choc, de fuite (refus, déni), par la violence ( menaces) et par la dépression. Ensuite, vient, la phase de l’acceptation /de reconstruction: nous acceptons alors de renaitre à ce que nous sommes devenu. Nous nous réapproprions notre vie à ce qu’elle est devenue. Parfois, nous pensons avoir fait le deuil, avoir accepter les choses mais il n’en est rien…il est possible que nous faisions des aller- retour dans cette zone où nous sommes encore en colère, triste et celle ou nous nous sentons plus serein. Le jour où le processus de deuil est terminé, est le jour où nous sommes prêt à revivre ce qui nous à permis d’être ce que nous sommes devenu. Se dire que nous avons eu besoin de vivre certaines épreuves pour apprécier certains moment de notre vie . Certain d’entre nous aurons besoin de toucher le fond pour remonter, et ce qui semblera être le chemin le plus long pour l’entourage, sera pour nous endeuillé le plus court. N’oublions pas que nous sommes tous différent et que nous allons tous à notre propre ryhtme selon notre caractère et notre vécu. D’autres auront besoin d’un bon coup de pied au cul , d’autorité pour avancer plus rapidement vers la guérison. Nous avons parfois besoin d’un « modèle », de quelqu’un qui aura vécu pareil. Dans ce cas, il est important que le modèle auquel nous nous identifions puisse autorisé à montrer et vivre nos émotions. Enfin, pour qu’un deuil soit faisable, il est important de pouvoir en parler par la parole, le geste,l’ art mais à quelqu un. Ecrire par exemple dans son journal intime aide d’une certaine manière mais comme ce journal n’est que le prolongement d’une partie de nous même, nos émotions ne sont donc pas ressortie. A partir du moment où il nous est impossible de parler de nos peines à quelqu un c’est qu une partie de nous est encore en souffrance. Quels sont les Risques du à nos deuils non fait? Que se soit pour la perte d’un être cher ou d’un travail, de nos rêves, le fait de ne pas en prendre conscience et de refuser de travailler dessus peut nous conduire à différents comportements comme la fuite sous toute ses formes. Nous tentons d’échapper à la réalité en nous sur-occupant, accumulant des activités de toutes sortes afin d’oublier, d’éviter les questionnements, notre couple, nos problèmes, créant ainsi un déni. Allant jusqu’à anesthésier nos émotions ou rejeter les fautes sur les autres en argumentant pour ne pas voir notre propre responsabilité, notre propres souffrances. Dans les cas les plus graves, la souffrance se transforme en colère répétée, en violence dirigée vers les autres ou en vers soi même. Cette violence retournée contre soi peut prendre la forme de maladies psychosomatiques, de culpabilité maladive (colère destinée aux autres mais que l’on reporte sur soi car on ne peut pas l’exprimée ), d’accidents qui tombent comme « par hasard », d’auto mutilation, de dépression/burn out voire de tentative de suicide. La vie est faite d’une multitude de palettes de couleurs, et quel que soit notre chemin de vie, nous serons tous amené à vivre toute sorte de deuils plus ou moins douloureux. Une prise de conscience rapide que nous ne vivrons pas toujours une vie linéaire sans embûche et à la hauteur de nos rêves, nous permettra d’accepter ces changements, de lâcher prise et de vivre dans le moment présent. Toute cette compréhension des deuils que nous vivons au cours de notre vie est importante à comprendre dans notre parcours de vie mais également pour le personnel soignants de maison de repos, car elle permet beaucoup plus d’empathie et de comprehension aux réactions de nos pensionnaires et de leur famille. Soyez certains que lorsque l’on accepte de fermer un chapître de notre vie, nous acceptons également d’en ouvrir un nouveau et de réécrire en conscience une nouvelle histoire parfois encore plus belle que ce que l’on aurait pu imaginer. Séverine Charlier-l’âme agit au quotidien


Vous aimez ? Partagez !

74
Share via
69 partages, 74 points

Une petite réaction ?

J'adore J'adore
0
J'adore
Snif Snif
0
Snif
Grrrr Grrrr
0
Grrrr
Ouiii ! Ouiii !
0
Ouiii !
Euhhh.. Euhhh..
0
Euhhh..
J'aime J'aime
0
J'aime
Haha Haha
0
Haha
Whoua ! Whoua !
0
Whoua !

je suis médium thérapeutique, accompagnatrice au mieux être sur la page facebook: lameagitauquotidien. J'y écris des articles spirituels ou de développements personnel. J'y propose également des soins énergétiques archangélique et des guidances spirituelles basées sur la numérologie originelle. J'aide les gens à se réaliser, à s'écouter.

http://www.lameagitauquotidien-therapeute.com

Commentaire(s)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Choisissez un Format
Story
Créez un article classique avec du Texte, des images, des vidéos etc.
Sondage
Créez un sondage avec un système de votes pour prendre des décisions ou déterminer des opinions.
Liste
Créez une liste classique de contenu. Par exemple, les 10 informations à connaître pour telle activité.
Quizz de personnalité ou tirage de cartes
Créez une série de questions afin de révéler une partie de la personnalité ou créez un tirage entre des cartes à choisir.
Quizz de Connaissance
Créez une série de questions avec de bonnes et de mauvaises réponses pour vérifier les connaissances.
Image
Partagez vos photos, images ou GIFs
Vidéo
Partagez des vidéos Youtube, Vimeo ou Vine.
Audio
Partagez de l'Audio de Soundcloud ou Mixcloud.
Gif
Partagez un Gif.
Send this to a friend